Inscription | Connexion

ModifierParoles - Shiina Ringo : Kareha

Fiche créée par Taahoma
Shiina Ringo

ParolesTraduction
Oh... Je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis
En ce temps-là, la vie était plus belle
Et le soleil, plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n'ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli
Tu vois, je n'ai pas oublié
La chanson que tu me chantais...

C'est une chanson qui nous ressemble
Toi tu m'aimais, et je t'aimais
Nous vivions tous les deux ensemble
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais
Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

The falling leaves drift by the window
The autumn leaves of red and gold
I see your lips, the summer kisses
The sun-burnt hands I used to hold
Since you ran away the days grow long
And soon I'll hear old winter's song
But I miss you most of all my darling
When autumn leaves start to fall
Oh... Je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux òu nous étions amis
En ce temps-là, la vie était plus belle
Et le soleil, plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n'ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli
Tu vois, je n'ai pas oublié
La chanson que tu me chantais...

C'est une chanson qui nous ressemble
Toi tu m'aimais, et je t'aimais
Nous vivions tous les deux ensemble
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais
Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

Les feuilles tombantes volent près de la fenêtre
Les feuilles d'automne rouge et or
Je vois tes lèvres, les baisers d'été
Les mains halées que j'avais l'habitude de saisir
Depuis que tu es parti, les jours se sont rallongés
Et bientôt j'entendrai de vieilles chansons hivernales
Mais tu me manques par dessus tout mon chéri
Lorsque les feuilles d'automne commencent à tomber

Commentaires (1)

Avatar de Taahoma
#1Par Taahoma le 29/03/2010 à 15:59
Jolie reprise d'Yves Montand, Les Feuilles Mortes (paroles de Jacques Prevert).
Ca reste toujours très beau à entendre cet accent japonais dans notre langue française ♥.

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire, inscrivez-vous !

Noter
0/10
(0 vote)

Favoris

Classements

Popularité : #33014 (1 intéraction)

Activité du moment : #11427